Quels sont les financements possibles pour la création d’une entreprise ?

Le lancement de votre entreprise demande beaucoup de travail de votre part et d'investissements, que ce soit en temps ou en argent. Ce deuxième pose parfois problème aux entrepreneurs, c'est pourquoi nous allons décliner les différentes manières pour une entreprise de se financer dans cet article.

En France, nous avons connu près d’un million de créations d’entreprises en 2021, soit une augmentation de 17% par rapport à 2020 et un record absolu !

Malheureusement, si le passé peut nous servir de prédicteur d’avenir, une majorité de celles-ci ne souffleront jamais leur deuxième bougie. 

En effet, même si les entrepreneurs partagent tous la passion et l’envie de réussir, ils n’ont pas tous les mêmes connaissances dans les leviers de financement pouvant leur donner l’oxygène nécessaire à la réussite de leur projet.

Dans cet article nous allons décrire toutes les manières pour une entreprise de se financer afin de permettre à chaque entrepreneur de choisir l’option qui lui convient le mieux.

Sommaire interactif :

separateur aspect financier

L'aspect financier de la création d'entreprise

Si vous êtes déjà lancé dans la création de votre entreprise, vous êtes certainement déjà au fait des différentes parties composantes de votre projet : l’aspect juridique, les demandes de statuts, les recherches de cabinets ou de locaux… Mais aussi l’aspect financier de votre activité.

Cet aspect est souvent craint de bon nombre d’entrepreneurs tant le sujet financier peut rapidement être compliqué à comprendre. Pour mieux vous éclairer sur les financements et leurs règles, cette première partie de l’article vous offre un état des lieux actuel.

1. Contexte économique actuel

Lorsqu’on se lance dans un projet entrepreneurial, et ce, peu importe votre secteur d’activité, il est toujours intéressant de se pencher sur l’état actuel du marché et de l’économie.

La France est un pays particulièrement actif dans les créations d’entreprises. En effet, pas moins de 80 000 nouvelles entreprises sont recensées en moyenne chaque mois. D’ailleurs, l’année 2021 a été particulièrement fructueuse en termes de création d’entreprises : nous avons même frôlé le million, avec 995 900 créations d’entreprises tous types confondus.

2022 est aussi une année intéressante mais ne dépassera pas ce record atteint. Cela peut d’ailleurs en partie être expliqué par le nombre très important d’auto-entrepreneurs qui se sont lancés sur l'année précédente.

Maintenant, si on analyse les données avec un œil plus économiste, la croissance de la France (calculée en fonction du PIB/habitant) était en hausse par rapport aux prévisions réalisées. Il est tout de même important de notifier que le contexte géopolitique peut avoir un impact sur le contexte économique d’un pays. En effet, la guerre en Ukraine survenue en février 2022 nous prouve cette idée avec l’inflation sur les prix de l’énergie que la France connaît actuellement.

➡️ Pour aller plus loin : "Rebond inattendu du PIB, la France a renoué avec la croissance d'avril à juin", La Tribune

Cela dit, la France reste un pays attractif pour les entrepreneurs et sait soutenir ces derniers pour les projets innovants, mais pas que. En effet, plusieurs dispositifs sont disponibles en France pour aider à financer des projets.

2. L’importance de se financer

En tant qu’entrepreneur, futur gérant de TPE/PME ou bien même en professionnel indépendant, l’idée de financement peut paraître compliquée, et l’envie de l’éviter peut facilement survenir.

Cependant, obtenir des financement pour la création d’une entreprise s’avère être un réel levier pour aborder votre projet de la meilleure façon qui soit !

Sans financements, les erreurs que vous pourriez commettre, ou encore les obstacles que vous pourriez rencontrer, pourraient être durs à surmonter et pourraient même vous forcer à couper court à votre projet.

De ce fait, réussir à un avoir un financement pour votre entreprise est souvent plus judicieux que de ne pas en avoir.

separateur aspect financier

5 façons de financer son projet de création d’entreprise

Voyons ensemble les 5 façons dites “traditionnelles” de financer votre projet entrepreneurial.

1. Les fonds propres

Il s’agit ici des fonds que vous apporterez vous-même au sein de votre entreprise. Ces fonds propres feront alors office, bien souvent, de capital social de l’entreprise, ce dernier étant renseigné et consultable sur les statuts de votre entreprise.

Les fonds propres peuvent prendre plusieurs formes :

  • l’apport en numéraire, donc en argent

  • l’apport en nature, tout ce qui relève de biens physiques (par exemple des ordinateurs, locaux, immeubles…). Pour ce type de fonds, un Commissaire aux apports doit être déployé pour authentifier ces apports en nature.

  • l’apport en industrie, c'est-à-dire en “savoir-faire” via des compétences. Cependant, notez que ce type d’apport n’est pas répertorié sur le capital social.

Notez que le montant de votre capital social est soumis aux critères de la forme juridique de votre entreprise. Pour aller plus loin, vous pouvez l’article du Coin Des Entrepreneurs sur  “Le capital social des société”.

2. Les dons, ou financements participatifs

Il vous est également possible de faire recours à des dons pour financer votre entreprise. Les dons sont de plus en plus répandus dans notre quotidien, et cela est aussi valable pour le monde entrepreneurial !

En tant qu’entrepreneur, vous pouvez faire appel à la générosité de votre entourage proche pour alimenter vos fonds. Ce concept, appelé le “Love Money”, permet alors à votre famille, vos amis et autres de participer au financement de votre entreprise : en conséquence, ces derniers deviennent actionnaires au sein de votre structure.

D’ailleurs, notez que chaque parent peut apporter jusqu’à 100 000 € sans avoir à payer des droits de donation. De plus, vos proches “futurs actionnaires” pourront bénéficier d’une réduction d’impôts.

Toujours en matières de dons, vous pouvez créer une cagnotte en ligne. Cette technique de crowdfunding est un levier très intéressant pour lancer son projet ! À vous de bien le vendre et de convaincre les gens de la véracité de votre future activité pour ce financement participatif.

financement participatif en ligne contrepartieÀ savoir

Il ne manque pas de plateformes en ligne pour créer vos cagnottes de dons : Leetchi, KickStarter, WiSEED... Renseignez-vous sur celles qui vous intéressent, tout en sachant que vous pouvez en créer sur différentes plateformes à la fois. Dans tous les cas, il est important de proposer une contrepartie, financière ou non, en échange des dons des internautes : une remise sur vos futurs produits, des actions au sein de votre entreprise, etc.

3. Les emprunts

Ce type de financement est connu de tous, et est largement répandu dans le monde entrepreneurial. Les emprunts bancaires peuvent paraître difficiles à acquérir, mais si vous avez un projet rondement mené et cohérent, les banques sauront vous être clémentes.

Cependant, gardez-bien en tête que les banques agissent comme de réelles entreprises : elles ne prendront pas de risques face à un projet bancal et difficilement réalisable. Prenez donc le temps de bien préparer votre demande.

Plusieurs types d’emprunts sont envisageables en fonction de différents paramètres, comme :

  • Prêt Bancaire aux Entreprises (PBE)

  • Le Prêt d’Honneur, un prêt sans intérêt, ni garanties à rembourser

  • Le Micro-Crédit, pour des sommes plus légères

  • etc.

À vous de bien vous renseigner sur les types d’emprunts réalisables, souvent réglementés en fonction de la forme de votre future société.

4. Les Business Angels

Vous avez probablement déjà entendu parler de ces personnes. Ces dernières, fréquemment avec une certaine expérience entrepreneuriale personnelle, investissent dans les projets de création d’entreprise.

Attention : ces derniers ne sont envisageables que dans la création de projets dits “innovants”, donc plutôt technologiques. Ils ne seront donc pas adaptés pour la création d’une activité de thérapeute ou d’artisan.

Si quand bien même, vous respectez ce critère, gardez en tête que les business angels ont un bénéfice double : ils vous apportent du capital en monétaire, mais également en expérience et conseils que ces derniers pourront vous prodiguer.

De plus, le fait d’avoir un business angel qui vous soutient peut avoir un effet très positif sur vos futures demandes de financement, notamment auprès des établissements bancaires.

En échange, ces derniers acquièrent des actions au sein de votre entreprises : leur but est donc de réaliser une plus-value intéressante pour, au bout de quelque temps, revendre leurs parts.

s'enrichir d'expériences de professionnelsLe conseil Simplébo

Sans forcément parler d’apport en financement ou de business angels directement, se rapprocher de professionnels à succès peut être un réel bénéfice pour le lancement de votre activité, surtout en tant qu’indépendant du bien-être, de l’artisanat ou du médical ! Renseignez-vous sur les personnes compétentes pour vous enrichir grâce à leurs conseils, astuces et expériences.

5. Les structures dédiées

Enfin, comme nous vous le disions, la France propose différentes solutions pour les entreprises qui se créent. Plusieurs organismes sont spécialisés dans l’accompagnement financier des jeunes entreprises. Parfois, il se peut que leur accès y soit restreint et que vous aillez à passer un concours pour en bénéficier.

Vous pouvez par exemple vous rapprocher de la Bpifrance, une banque publique d’investissements qui vous accompagne sur tous les aspects de la création de votre entreprise, et vous offre beaucoup d’informations sur les financements possibles.

En fonction du type d’activité que vous souhaitez créer, vous pouvez aussi vous renseigner sur les incubateurs disponibles. Un incubateur est un organisme qui accompagne les créateurs de projets entrepreneuriaux sur tout le “avant” du lancement de l’entreprise.

Bien souvent, ce derniers se trouvent au sein d’écoles supérieures : renseignez-vous et posez votre candidatures directement auprès de ces dernières.

separateur aspect financier

Vous l’aurez compris, le financement de votre projet de création d’entreprise n’est pas à prendre à la légère et est primordial pour son développement. En fonction du secteur dans lequel vous vous lancez, certains financements seront plus pertinents que d’autres !

La création de votre activité ira normalement avec la création de vos supports de communications, tels que votre site internet professionnel ! En fonction de votre type d'activité, Simplébo vous accompagne dans la conception de votre site internet sur-mesure et totalement adapté à votre secteur. N'hésitez pas à vous rapprocher de nos conseillers pour plus d'informations.

CTA blog site internet professionnel

Nicolas
Article écrit avec passion par

Publié le 14 octobre 2022

Mis à jour le 25 novembre 2022

Notez le contenu