Les meilleures ressources pour développer
sereinement votre activité
Partager sur les réseaux sociaux

Régime réel ou micro-BNC, quel régime choisir pour son activité ?

En tant que professionnel indépendant au régime des Bénéfices Non Commerciaux (BNC), vous avez le choix entre deux régimes d’impositions : le régime de la déclaration contrôlée, aussi appelé régime réel, et le régime micro-BNC.

Quelles sont les différences entre ces deux régimes d’imposition ? Et surtout, comment choisir entre les deux ? Voici toutes les explications !

partie régime réel micro bnc différences

Régime réel et micro-BNC, quelles différences ? 

Le régime micro-BNC

Le régime micro-BNC est un régime simplifié dédié aux professionnels en début d’activité ou ne dépassant pas un certain chiffre d’affaires. Depuis 2020, ce montant est de 72 500 €, contre 70 000 € les années précédentes. Les nouveaux installés ont deux ans d’éligibilité automatique, car ils n’ont pas de chiffre d'affaires connu pour les années précédentes. Le régime micro-BNC cesse de s’appliquer à partir du moment où le professionnel dépasse deux années de suite le plafond. Sous ce régime, les charges sont calculées sur une base forfaitaire équivalente à 34% du CA.  

Le régime réel

Le régime réel est le régime de base des professionnels en BNC. Il est obligatoire au-dessus de 72 500 € de chiffre d’affaires HT (seuil 2020). Sous ce régime, le professionnel doit établir chaque année une liasse fiscale 2035 pour établir son revenu net, en déduisant les charges au réel. En d’autres termes, il doit tenir une comptabilité détaillée recettes-dépenses pour déduire les charges à hauteur de leur montant réel. C’est la grande différence entre les deux régimes : du côté micro-BNC, les charges sont calculées de manière forfaitaire, et du côté déclaration contrôlée, les charges sont calculées au réel. 

Cette différence engendre une tenue de comptabilité spécifique, et bien plus légère pour les professionnels en micro-BNC. Un journal de recettes et une déclaration 2042-C-PRO sont demandés chaque année. Au régime réel, la comptabilité est plus lourde et une déclaration 2035 est obligatoire.

Pour gagner du temps, des logiciels de comptabilité comme Georges, le robot comptable des indépendants, vous aident à automatiser votre saisie et à éviter les erreurs. En quelques étapes, il vous guide pour établir votre déclaration 2035 et toutes ces annexes. Besoin d’en savoir plus ? Rendez-vous sur le site internet de Georges et profitez de 14 jours d’essai gratuit !

partie quel régime choisir activité professionnelle

Quel régime choisir pour mon activité ? 

Si vous êtes en dessous de 72 500€, vous avez le choix entre les deux régimes. En tant que professionnel libéral ou indépendant, la solution réside dans la part que représentent vos charges. En effet, si vos charges représentent moins de 34% de votre chiffre d'affaires (CA), vous avez tout intérêt à rester au régime micro-BNC. En revanche, si vos charges dépassent ce pourcentage, il est plus intéressant de passer au régime de la déclaration contrôlée. Vous déduirez ainsi plus de charges, et baisserez davantage votre bénéfice imposable. 

Si vous êtes micro-entrepreneur (anciennement nommé auto entrepreneur), vous êtes d’office au régime fiscal micro-BNC. Cumulé avec le régime micro-social pour le calcul des cotisations sociales, il apporte beaucoup plus d’avantages que le régime réel. Il est donc plus judicieux d’y rester et d’attendre de dépasser le plafond. En effet, si vous renoncez au micro-BNC, vous perdez votre statut de micro-entrepreneur, et donc les avantages du régime micro-social. cta creer site internet pro independant

Alexandre
Article écrit avec passion par
Notez cet article :
Laissez un commentaire sur cet article :