Les meilleures ressources pour développer
sereinement votre activité
Partager sur les réseaux sociaux

Comment créer une newsletter efficace pour développer son activité ?

Vous le savez sans doute : la newsletter est un formidable moyen de fidéliser sa clientèle existante, et de favoriser le bouche-à-oreille auprès de personnes qui ne connaissent pas encore votre activité !

Seulement, il existe déjà une multitude de newsletters, qui atterrissent chaque jour dans nos boîtes mail. Comment faire alors pour se démarquer et inciter vos destinataires à ouvrir vos emails ?

Dans cet article, conçu comme un véritable guide pour créer une newsletter qui vous aidera à développer votre activité, vous découvrirez : 

  1. Pourquoi utiliser un outil professionnel pour envoyer des emails de newsletter ?
  2. Comment définir la ligne éditoriale ?
  3. Comment créer le design d’une newsletter ?
  4. Quelle fréquence d’envoi choisir ?
  5. Comment trouver les premiers abonnés ?
  6. Comment optimiser la performance d’une newsletter ?

separateur pourquoi envoyer une newsletterPourquoi utiliser un outil spécialisé pour envoyer une newsletter ?

Avant de rentrer dans le concret, il est important de comprendre pourquoi il n’est pas optimal d’envoyer une newsletter depuis son service de messagerie mail, tel que Gmail ou Outlook. 

Au-delà du fait qu’il vous faudra l’envoyer à la main à plusieurs destinataires, souvenez-vous que sur Outlook (Hotmail), Gmail, Aol, Orange, SFR, ... : 

  • Vous ne pourrez pas mettre en forme votre newsletter de manière attractive, les réglages de service de messagerie mail traditionnels étant assez limités en termes de mise en page.

  • Vous ne serez pas en règle avec la législation, qui veut que l’on laisse l’opportunité aux destinataires, à chaque newsletter, de se désinscrire.

  • Vous n’optimiserez pas la délivrabilité des emails : c’est-à-dire que vous risquez de vous faire sanctionner par votre système de messagerie, car vous envoyez trop d’emails en masse, et de ne plus pouvoir envoyer d’emails par la suite.

  • Vous n’aurez pas accès à des statistiques (taux de délivrabilité, d’ouverture, de clics) pour savoir si votre newsletter est bien efficace.

En somme, l’envoi d’une newsletter via votre service d’envoi d’email habituel n’est pas une bonne pratique professionnelle. 

Préférez donc choisir un éditeur de newsletter, qui vous donnera la main sur le design de votre email, les données personnelles de vos destinataires, ainsi que la performance de votre newsletter. Sendinblue est par exemple un service de newsletter optimal, simple à prendre en main et intuitif.

separateur ligne éditoriale newsletter efficace

Définir la ligne éditoriale de la newsletter

Vous avez fait le premier pas, à savoir choisir d’utiliser un service d’envoi de newsletter : bravo ! Désormais, avant même de mettre les mains dans le cambouis, il vous faut réfléchir à ce que vous souhaitez envoyer à vos cibles. 

On appelle “ligne éditoriale” ce que contient votre newsletter, ce que vos destinataires vont y consulter. 

Pour déterminer cette ligne éditoriale, veillez dans un premier temps à vous poser quatre questions-clés : 

  • Qui sont les destinataires de vos emails ? S’agit-il uniquement de vos clients actuels, ou de prospects également ? Quelles sont les problématiques auxquelles répondent vos services, desquelles vous pourrez parler dans vos emails ?

  • Qui est l’expéditeur de votre newsletter ? On constate souvent que les emails envoyés depuis le nom d’une personne réelle (“Michel de chez EntrepriseX”) sont plus ouverts que ceux provenant du nom d’une marque (“EntrepriseX”).

  • Quels sont les contenus que vous enverrez dans votre newsletter ? Allez-vous mettre en place des codes promotionnels ? Enverrez-vous des articles de blog ou des contenus téléchargeables (brochures, ebooks…).

  • Quelle tonalité allez-vous adopter dans votre newsletter ? Souhaitez-vous établir une proximité avec les destinataires, grâce à un ton léger mais expert ? Ou garder une certaine distance, qui témoigne du sérieux de votre entreprise ?

Cette étape est extrêmement importante : ne vous précipitez pas à envoyer votre premier email, et réfléchissez bien à ce qu’il pourra accueillir. 

En effet, il existe aujourd’hui d’une multitude de newsletters sur Internet. Pour vous démarquer, il vous faut donc créer une newsletter ayant une réelle valeur ajoutée pour vos lecteurs. Visez la qualité plutôt que la quantité !

separateur créer modèle newsletter

Créer le modèle de la newsletter

Maintenant que vous avez une idée du contenu typique de votre newsletter, il est temps de s’intéresser à son apparence. 

Les services d’envoi de newsletter vous donnent souvent accès à des constructeurs visuels d’email, simples à manier en glisser-déposer

Aucun besoin d’entrer dans le code HTML : les différents blocs et éléments proposés sont automatiquement générés pour s’adapter à tous les supports où sera consultée votre newsletter (écran de bureau, portable, tablette).

sendinblue logiciel creation newsletter

Les éléments proposés par Sendinblue dans le constructeur d’emails

Pour commencer, vous avez devant vous un canevas vierge. A vous de structurer votre newsletter, en différents blocs-clés, tels que :

  • Une entrée en matière personnalisée. Un “Bonjour” suivi du prénom du destinataire fait l’affaire. Votre service d’envoi de newsletter doit vous permettre d’insérer des “tokens de personnalisation”, qui vont automatiquement chercher le prénom ou le nom de la personne.

  • Un corps de texte qui explicite bien le contenu de votre newsletter. Celui-ci peut-être séparé en différentes parties ou colonnes (par exemple, si vous proposez la lecture de différents articles de blog dans une même newsletter).

  • Des images, pour attirer l’oeil de votre lecteur. Attention à ne pas en abuser, et à optimiser leur poids avant de les intégrer à votre newsletter : des images trop lourdes peuvent nuire à la délivrabilité de vos emails.

  • Un bouton d’appel à l’action. Celui-ci permet de mettre en valeur un lien menant vers votre site web, pour attirer du trafic dessus. Exemple ci-dessous :

email newsletter avec CTA bouton actionN’oubliez pas également d’intégrer au pied-de-page de votre newsletter un lien pour que votre destinataire puisse se désinscrire. Il s’agit d’un élément-clé, à l’heure où plus en plus d’utilisateurs sont sensibilisés à la problématique de leurs données personnelles, mais c'est aussi obligatoire comme par exemple les mentions légales sur votre site, depuis la mise en application du RGPD.

Voici ci-dessous une capture d’écran de l’email de newsletter du Blog Simplébo envoyé à nos abonnés le 24 mars 2020 :

exemple creer newsletter efficace Simplébo

conseil simplebo créer newsletter efficaceLe conseil Simplébo

Vous est-il déjà arrivé de ne pas réussir à lire les images d’un email que vous recevez ? C’est monnaie courante : tous les internautes ne lisent pas le contenu de la même manière. 
C’est pourquoi il est essentiel d’ajouter un lien, tout en haut de la newsletter, proposant de la “lire en version web”. Lorsque votre lecteur cliquera dessus, votre newsletter s’ouvrira sur son navigateur, et apparaîtra alors de manière optimale.

separateur frequence envoi newsletter

Déterminer une fréquence d’envoi… et s’y tenir !

Tous les spécialistes du marketing et du webmarketing vous le diront : au-delà de la qualité de votre newsletter, le plus important est qu’elle devienne le rendez-vous privilégié de vos clients vis-à-vis de votre marque. 

Or, pour créer l’attente autour des emails que vous enverrez, il vous faut tenir le rythme que vous vous serez fixé au départ. 

Souhaitez-vous envoyer votre newsletter :

  • 1 fois par semaine ? 
  • 1 fois par mois ?
  • 1 fois par trimestre ?

Choisissez un jour spécifique sur cette période, et tenez-vous à cette bonne résolution, en organisant bien en amont la conception de votre newsletter.

separateur premiers abonnes newsletter

Trouver les premiers abonnés à la newsletter

À ce stade, vous avez théoriquement en face de vous un projet de newsletter bien concret : contenu, design, fréquence d’envoi… Il est temps de se pencher sur une question cruciale : comment trouver vos premiers abonnés ?

Quand on se lance tout juste dans l’envoi de newsletter avec une touche de marketing, on n’a souvent pas une liste d’emails foisonnante. C’est bien normal ! 

Commencez simplement par envoyer votre newsletter à votre clientèle actuelle. L’objectif de la démarche : observer les premiers résultats (en termes d’ouverture de l’email et de clic sur les liens qu’il contient), et optimiser ces premiers essais pour l’étendre à une plus large audience.

Prenez également le réflexe, dès que votre première newsletter est prête, de systématiquement demander à vos nouveaux clients s’ils souhaitent la recevoir. Cela peut se passer, tout simplement, lorsque vous les rencontrez en physique, ou via l’envoi d’un email individuel à chacun. Par exemple, un professionnel de la santé peut joindre un extrait du contenu de sa newsletter dans l’email post consultation envoyé à son patient suite à un rendez-vous.

Vous pourrez également donner la possibilité aux visiteurs de votre site de s’y inscrire librement. Pour ce faire, il vous faudra intégrer un formulaire d’inscription à votre lettre d’information à différents endroits de votre site.

Pensez par exemple à l’intégrer :

  • Dans une bannière en bas de votre page d’accueil ou dans le pied de page du site.
  • Dans la barre latérale de votre blog, si vous en avez un.
  • Dans une fenêtre pop up sur certaines pages du site.

Par exemple sur le Blog Simplébo, ce formulaire apparaît lorsqu’un nouveau visiteur s'apprête à quitter la page web du blog.

Popup formulaire email newsletter efficace blogPlus votre site accueillera de visiteurs, plus vous aurez alors de chance d’attirer de nouveaux inscrits à votre newsletter. Raison de plus pour optimiser le référencement naturel (SEO) de votre site, pour attirer plus de trafic issu des moteurs de recherche (Google) !

conseil simplebo conception newsletterLe conseil Simplébo

Attention
! Ce n’est pas parce que vous avez l’adresse email d’une personne que vous êtes en droit de l’inscrire à votre newsletter. Celle-ci doit avoir accepté de la recevoir, de manière claire. Pour ce faire, vous pouvez par exemple proposer une case à cocher sur votre formulaire de contact, qui stipule clairement “Je souhaite recevoir la newsletter de l’entreprise X”.

N’oubliez pas que tous les moyens sont bons pour trouver de nouveaux abonnés à votre newsletter !
N’hésitez pas à :

  • Promouvoir d’autres professionnels que vous connaissez sur votre site, votre blog, ou votre newsletter : ils pourront vous rendre la pareille.

  • Parler de votre lettre d’information sur vos canaux physiques : dans votre boutique (si vous en avez une), votre cabinet (si vous êtes professionnel de santé ou avocat), pendant vos cours (si vous êtes professeur ou coach), dans les événements professionnels auxquels vous participez… 

  • Parler de votre newsletter sur vos autres canaux de communication : réseaux sociaux, brochures et flyers, signatures d’emails professionnels… 

Si votre newsletter est de qualité, vous verrez le bouche-à-oreille se développer, et de nouveaux destinataires apparaître dans votre liste d’envoi.

separateur test optimisation newsletter

Faire des tests pour optimiser la newsletter

Pour qu’elle soit efficace, votre newsletter doit être optimisée en continu, afin d’obtenir de meilleurs taux d’ouverture, et augmenter le nombre de visiteurs sur votre site web (et donc plus de clients potentiels).

Pour ce faire, vous pouvez effectuer régulièrement des tests (nommés en langage marketing A/B Testing). Le principe : vous envoyez à une portion de votre base de destinataires une version A de votre email, légèrement différente de sa version B. Vous découvrez ainsi les préférences de vos lecteurs en matière de newsletter. L’outil de newsletter Sendinblue propose ce système de test afin d’améliorer l’efficacité de vos envois.

Tester les jours et horaires d’envoi

Bien souvent, les entreprises ont tendance à envoyer leurs newsletters tôt le matin (entre 7h30 et 8h30) ou bien le midi. Cependant, il n’existe pas de règle préconçue sur le sujet : tout dépend des habitudes de vos clients, et les horaires optimaux peuvent changer selon votre secteur d’activité !

Veillez à tester l’envoi de votre newsletter sur plusieurs jours ou horaires différents, et à observer quels moments provoquent un taux d’ouverture plus grand. Une fois ces quelques tests effectués, vous pourrez déterminer un jour et une heure d’envoi optimale.

Tester les objets d’email

L’objet d’email est le texte qui se situe à côté du nom d’expéditeur de votre newsletter : il s’agit de l’un des premiers éléments visibles pour vos cibles sur leur messagerie mail, qui les incite à cliquer pour l’ouvrir. C’est pourquoi il est important de le soigner, et de le tester !

exemple-objet-email-newsletter-simplebo-conseil-lundi-1Un exemple d’objet d’email envoyé par Simplébo

 

La bonne pratique consiste à limiter son objet d’email à maximum 70 caractères, pour que la majeure partie de son texte soit visible sans que le lecteur ait besoin de cliquer dessus. Votre objet doit être attractif, donner envie d’ouvrir la newsletter. 

Lors de vos premiers envois, votre plateforme de newsletter doit vous permettre de faire un test sur une portion de votre base d’adresses mail. Vous pouvez essayer des formulations différentes ; l’objet qui fonctionne le mieux est ensuite automatiquement envoyé au reste de vos destinataires. 

Par exemple, un professeur de yoga indépendant envoyant une newsletter promouvant un article sur les torsions (des postures spécifiques) pourra tester deux objets différents, comme : 

  • Pimentez vos exercices de yoga !
  • [yoga] Quel exercice pour quels bénéfices ?

Au fur et à mesure que vous testerez des formats d’objets différents, vous verrez émerger des bonnes pratiques, que vous pourrez appliquer à tous vos emails.

conseil simplebo newsletter spamwordsLe conseil Simplébo

Attention, dans vos objets d’email, à ne pas utiliser de “spam words” ! Il s’agit de mots qui feront quasi automatiquement passer vos emails dans les spams (pourriels) de vos destinataires.
Parmi eux, on retrouve des mots autour des champs sémantiques de promotion et de gratuité, d’argent et de finance, les formules exagérées (“bon plan”, “félicitations”...), ou encore les incitations trop fortes à l’action (“commandez aujourd’hui”, “temps limité”...). Pour en consulter la liste, rendez-vous ici.

Tester les modèles graphiques

Le fait de tester différents designs de votre newsletter peut vous permettre d’augmenter le nombre de clics vers votre site web. 

Tandis que certains utilisateurs d’Internet aiment les emails à l’aspect très professionnel, comportant des images et des boutons d’appel à l’action bien visibles, d’autres préfèreront des emails qui ressemblent à des messages envoyés par un véritable humain. 

Lors de vos premiers envois, testez ces différents styles de design, sur des portions différentes de votre base de données. Le design qui accueille le plus de clics sur vos liens ou boutons est celui qui est le plus performant : tenez-vous-y par la suite, pour une newsletter qui fonctionne au mieux pour vos cibles.

conseil simplebo cohérence graphique newsletterLe conseil Simplébo

Pour améliorer l’efficacité votre newsletter, vous devez avoir une certaine cohérence graphique entre votre site et vos emails. Il est essentiel que vos lecteurs vous reconnaissent dès le premier coup d’oeil.

Tester le contenu de la newsletter

Vous avez prévu d’envoyer une newsletter contenant uniquement des codes promotionnels, basés sur la saisonnalité de votre entreprise ? Mais peut-être vos lecteurs veulent-ils plus de lecture, via des articles de blog ou des guides… 

Pour le savoir, testez sur vos premiers envois le contenu de votre newsletter. Créez-en des différentes, qui comportent plus ou moins de texte, plus ou moins de rubriques différentes, plus ou moins d’images… 

Le type de newsletter qui attire le plus de visiteurs sur votre site web est celle qui plaît réellement à votre audience : vous voilà sûr que vous livrez à vos clients et prospects ce qu’ils souhaitent réellement recevoir.

conseil simplebo tests newsletter efficaceLe conseil Simplébo

Une fois tous ces tests effectués, sur vos premières campagnes, tenez-vous aux bonnes pratiques que vous avez trouvées. Évitez de sur-tester vos emails, et ne changez vos pratiques que si les résultats observés au début sont en baisse.

Pensez également à analyser les performances de vos emails de communication. En général pour un envoi à plus de 100 personnes, on peut considérer que la newsletter est efficace si le taux d’ouverture est supérieur à 20% et si le taux de clics sur les liens est supérieur à 3%.
Pour rappel, le taux d’ouverture est le pourcentage de destinataires ayant ouvert votre newsletter dans leur boîte mail. De son côté, le taux de clics est un pourcentage des personnes ayant cliqué sur au moins un lien présent dans votre newsletter.
Comme autre indicateur de performance, contrôlez le taux de désinscription (aussi appelé “bounce rate”), ainsi vous verrez si beaucoup de vos destinataires se désinscrivent de vos emails de communication. 

separateur conclusion créer newsletter efficace

Vous avez désormais en main toutes les clés pour créer une newsletter efficace, qui attirera des visiteurs sur votre site web, leur donnera envie de consommer vos produits ou vos services, et fidélisera votre clientèle existante. 

Mais n’oubliez pas qu’une bonne newsletter ne peut pas exister sans un bon site web, adapté à la lecture sur différents supports (mobile, tablette, ordinateur de bureau) !

Pour créer facilement et efficacement vos newsletters, Simplébo vous recommande l’outil Sendinblue, leader français de l’envoi d’emails professionnels.

Nouveau call-to-action

Nicolas
Article écrit avec passion par
Notez cet article :
Laissez un commentaire sur cet article :