Les différents moteurs de recherche : existe-t-il une alternative à Google ?

Un moteur de recherche est un programme informatique qui permet aux utilisateurs de trouver des informations sur Internet. Le moteur de recherche "explore" le web, indexant des dizaines de milliards de pages et analysant leur contenu pour créer un index que les utilisateurs peuvent consulter.

Lorsqu'un utilisateur saisit une requête dans le moteur de recherche, celui-ci récupère les résultats de l'index en fonction de la pertinence de ces pages par rapport à la requête de l'utilisateur.

Ce n'est un secret pour personne que Google est le roi des moteurs de recherche. Avec plus de 90 % de parts de marché, c'est la destination privilégiée pour trouver des informations sur le Web.

Mais que se passerait-il s'il existait une alternative à Google ? Dans cet article de blog, nous allons examiner les différents moteurs de recherche existants, pour voir ensuite lesquels sont des alternatives plausibles au géant américain.

Sommaire interactif :

separateurs : Le top 10 des moteurs de recherche

Le top 10 des moteurs de recherche

Une multitude de moteurs de recherche existent, et dans notre quotidien, nous ne nous en rendons pas forcément compte. Découvrez le top 10, sans ordre définitif, des moteurs de recherche : les technologies qu’ils utilisent, leurs faits et leurs avantages/inconvénients.

1. Google

Est-il réellement nécessaire de présenter ce moteur de recherche ? En possédant plus de 90 % des parts de marché, Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde et est connu de tous. Ce dernier voit le jour en 1998 aux États-Unis grâce à Sergueï Brin et Larry Page.

Google est une déformation de “googol”, qui représente le nombre 1 suivi de cent 0.À savoir

Savez-vous pourquoi Google s’appelle Google ? Ce nom vient de la passion de ses deux fondateurs pour les mathématiques : Google est une déformation de “googol”, qui représente le nombre 1 suivi de cent 0.

De ce fait, être visible et travailler rigoureusement son référencement naturel sur ce moteur de recherche est un impératif pour tout site internet ! Le moteur de recherche propose même des interfaces pensées spécialement pour le suivi SEO, telles que Google Search Console, Google Analytics ou encore Google Ads pour le référencement payant.

De nombreuses fonctionnalités sont proposées par Google au-delà du moteur de recherche, comme :

  • Gmail
  • Google Drive (Doc, Sheet, etc.)
  • Agenda
  • Google Maps
  • Google Shopping
  • Les recherches par images, vidéos, actualités...
  • etc.

Sa suprématie fait que ce dernier est un incontournable. De plus, ce moteur de recherche est installé par défaut sur divers navigateurs comme Chrome ou Safari. Si vous souhaitez être visible sur Internet, il vous faut apparaître sur Google : c’est un fait.

Par ailleurs, Google vous offre différentes façons d'apparaître sur ses résultats : le référencement naturel, le référencement payant, ou encore le référencement local.

Le plus gros inconvénient de Google réside dans sa confidentialité. En effet, ce dernier est régulièrement montré du doigt quant à sa gestion des données personnelles des utilisateurs, souvent revendues à des fins publicitaires.

2. Baidu

Fondé en 200 par Li Yanhong et Eric Xu, Baidu est l’homologue de Google mais est Chine. Sur support mobile, Baidu possède plus de 95 % des parts de marché chinoise : c’est dire son importance !

Le référencement sur Baidu est très semblable à celui de Google, mais quelques nuances sont quand même notables. Tout d’abord, Baidu audite ses sites de façon humaine, donc avec de réelles personnes qui explorent les sites et non des robots. Pour le reste, c’est relativement similaire : une architecture propre, pas d’erreurs, du contenu riche et des mots-clés bien définis.

Exclusivement en mandarin, il est donc plutôt complexe pour un site francophone de se référencer sur ce moteur de recherche. Cependant, si votre activité est reliée à la Chine, cela peut être très intéressant.

3. Amazon

Amazon est le premier moteur de recherche en termes de requêtes d’achat. Créé en 1994 par Jeff Bezos à Seattle, Amazon est un site de vente de produits.

Vous êtes probablement surpris de trouver Amazon dans ces exemples, mais le fait est que son moteur de recherche est l’un des plus efficaces aujourd’hui. Il n’y a pas moins de 56 % d’acheteurs aujourd’hui qui ont le réflexe Amazon pour trouver et acheter certains produits.

La technologie est propre à ce dernier, et demande aux vendeurs une réelle vigilance quant à l’optimisation du référencement de leurs produits sur le site. L’algorithme A9 est aujourd'hui en place, et c’est lui qui décide quels résultats s’affichent en priorité. Son fonctionnement est très proche de Google mais il y a un critère en plus assez commercial : plus un produit génère des ventes, plus le classement de ce dernier est amélioré.

4. Bing

Principal concurrent de Google, Bing voit le jour en 2009. Bing est le fruit de plusieurs essais de la part de Microsoft pour concurrencer Google. Avant lui, il y a eu MSN Search, Windows Live Search, puis Live Search.

Plusieurs fonctionnalités peuvent être retrouvées sur le moteur de recherche : les pages web, images, vidéos, mails shopping, actualités, cartes, voyages… En somme, il est réellement comparable à Google, mais peine tout de même à rattraper son premier concurrent.

L’algorithme de ce moteur de recherche est écrit, à moitié, en open source : il est donc utilisable par d’autres plateformes qui peuvent s’appuyer sur la technologie avancée de Bing. C’est le cas d’Ecosia, par exemple.

5. Yahoo

Yahoo!, de son vrai nom Yahoo Search, est né en 1994 des mains de ​​David Filo et Jerry Yang. Il s’agit du troisième moteur de recherche le plus utilisé au monde, derrière Google et Bing. À l’origine, ce dernier était plutôt une sorte d’annuaire répertoriant les sites web. En soi, les deux fondateurs ont créé un index qui catégorisait tous les sites web qu’ils avaient recensés : ils ont donc créé un moteur de recherche permettant aux internautes de mieux naviguer au sein de leurs ressources, et ça a fonctionné. Très vite, le milliard de recherches par jour est atteint et Yahoo est le site web le plus visité en 2004 !

Ce dernier va alors de plus en plus se diversifier pour proposer des services plus pertinents pour ses utilisateurs. Tout d’abord, on peut évoquer l’aspect communautaire de Yahoo grâce au réseau My Web : ce dernier permet à n’importe quel utilisateur de mettre des pages en favoris, de les annoter, mais également de les partager aux autres utilisateurs de My Web. Yahoo propose également :

  • les recherches multilingues
  • le moteur de recherche dédié aux formats vidéos
  • Yahoo Mails
  • Yahoo Actualités
  • plusieurs magazines en ligne comme Yahoo Food, Yahoo Tech, etc.
  • Yahoo Questions/Réponses
  • etc.

Après avoir, pendant quelques années, collaboré avec Google, Yahoo est aujourd’hui en partenariat avec Bing qui lui fournit les résultats de recherche.

6. DuckDuckGo

Créé en 2099, DuckDuckGo est le moteur de recherche qui protège les internautes. En effet, ce dernier met un point d’honneur quant au respect de la vie privée des utilisateurs, notamment grâce à l’absence de cookies ou de moyens de traçage : les données personnelles ne sont donc pas récupérées par DuckDuckGo.

C’est un atout majeur dans un monde de plus en plus méfiant vis-à-vis d’Internet. D’ailleurs, 73 % des internautes entre 16 et 74 ans se préoccupent de la collecte et de l’utilisation de leurs données personnelles en ligne. De quoi permettre à DuckDuckGo de répondre à de réelles attentes actuelles.

Ce dernier a créé son propre moteur de recherche, et s’allie par exemple à Apple pour proposer Plans, équivalent de Maps pour Google.

partenariats duckduckgo appleÀ savoir

Toujours dans cette idée de protection des internautes, la rumeur dit qu’Apple se rapproche de DuckDuckGo pour, à terme, créer son propre moteur de recherche. Cela serait un véritable poids contre la suprématie de Google, qui a pour le moment un accord commercial avec la marque à la Pomme pour que Google soit installé d’office sur les appareils Apple via le moteur de recherche Safari.

7. Ecosia

D’origine allemande, Ecosia est un moteur de recherche qui se veut responsable. Avec comme slogan “Le moteur de recherche qui plante des arbres”, ce dernier reverse une large partie de ses bénéfices (80 %) à des associations qui participent à la reforestation de certaines zones dans le monde. Il se veut également respectueux de la vie privée des internautes : suppression des données de recherches de façon automatique, options de tracking possibles à désactiver, pas de revente de données, etc.

Son fonctionnement, comme tout moteur de recherche, réside dans l’affichage de résultats en fonction des requêtes tapées par les internautes. Pour ce faire, Ecosia se base sur l’algorithme de Bing, écrit en open source, pour afficher ses résultats et donc profiter de l’index de ce dernier. Pour les encarts publicitaires, le moteur de recherche allemand utilise ceux générés par Yahoo.

Sa part de marché est assez faible face aux plus gros acteurs, mais on estime le nombre d’utilisateurs mensuels à 15 millions dans le monde, dont 4 millions rien qu’en France.

Il y a d’ailleurs fort à parier qu’avec les catastrophes écologiques de plus en plus récurrentes, les internautes voudront se tourner vers des moteurs de recherche plus responsables. Cela a par ailleurs été remarqué lors du gros incendie survenu en 2019 en Australie : en répercussion, Ecosia a connu une hausse de 8 millions d’utilisateurs. Suite aux Mégafeu en Gironde durant l’été 2022, il serait intéressant de voir si, de la même manière, la part de marché d’Ecosia grandit encore en France.

8. Qwant

Conçu en France, Qwant est dans la même démarche que DuckDuckGo : garantir la sécurité et la protection de ses utilisateurs.

Créé en 2013, ce moteur de recherche a créé son propre algorithme en s’appuyant sur Bing pour étoffer ses résultats de recherches. Qwant a donc son propre index, mais de par sa jeunesse et l’aspect RGPD friendly plus que poussé, ce dernier reste encore relativement pauvre en résultats. Ce dernier traite donc les résultats en fonction de la pertinence de ces derniers par rapport à ce que vous cherchez, et la SERP de Qwant a donc une fin, à l’instar de Google qui démultiplie le nombre de pages.

Qwant est donc un acteur à ne pas négliger. De plus, ce dernier propose une fonctionnalité que nul autre moteur de recherche ne propose : un moteur de recherche spécial pour les enfants. Qwant Junior assure la protection des enfants avec aucun traçage, aucune publicité marchande et une navigation simplifiée pour les plus petits d’entre nous.

9. Naver

Préféré pendant quelques années à Google, Naver est un moteur de recherche né en 1999 en Corée du Sud. Ce dernier fait partie intégrante du quotidien des Sud-coréens : il totalise à lui seul 26,9 % des parts de marché en Corée du Sud sur le mois de juillet 2022, contre 67,84 % pour Google.

Il s’agit du premier portail web coréen à posséder son propre moteur de recherche, une réelle plus-value.

Très vite, Naver se diversifie et propose plusieurs fonctionnalités pour encore plus occuper les habitudes de ses utilisateurs. On peut notamment citer :

  • Knowledge iN (지식인)
  • Junior Naver (쥬니어 네이버)
  • Webtoon (네이버 만화)
  • Naver Café (네이버 카페)
  • Naver Blog (네이버 블로그)
  • Naver Now

Ces différents services vont d’ailleurs jouer un rôle dans le référencement naturel sur Naver. Bien entendu, ce dernier est ressemblant à Google mais se nuance tout de même. Le moteur coréen propose également une interface pour gérer le référencement du site : Naver Webmaster Tools.

Comme Baidu, le problème de ce moteur de recherche est qu’il n’est disponible que dans une langue, ici en Hangeul coréen. Naver a également connu quelques scandales quant à l'unicité de son algorithme : le moteur de recherche a déjà été condamné dans le passé pour avoir modifié ce dernier afin de faire remonter des sites relatifs à ses autres services.

10. Yandex

Conçu par Arkadi Voloj, Yandex est l’un des moteurs de recherche massivement utilisés en Russie. Il a d’ailleurs, pendant de nombreuses années, été numéro 1, et ce, devant le géant Google. Ce dernier s’est très rapidement diversifié et propose aux internautes de nombreux outils tels que :

  • Yandex Search, le moteur de recherche en lui-même,
  • Yandex Maps, pour la géolocalisation
  • Yandex Mail, pour la messagerie
  • Yandex Translate, comme traducteur en ligne
  • Yandex Money, qui facilite le paiement en ligne
  • Yandex Market, e-commerce
  • Yandex Taxi, un service de taxi en partenariat avec Uber
  • etc.

Ce dernier est donc présent dans une quantité de domaine assez impressionnante, et offre à ces utilisateurs une navigation intuitive et simplifiée.

De nombreuses rumeurs ont vu le jour quant à la relation entre Yandex et le gouvernement russe. En effet, Yandex est tellement puissant en Russie que ce dernier l’a sollicité à de nombreuses reprises dans le temps. Sans pour autant parler de nationalisation de la société, Yandex a déjà dû se plier aux exigences du Kremlin, notamment en devant supprimer des sites internet qui pouvaient se montrer hostiles au gouvernement ou au président Poutine.

réelles alternatives crédibles à Google

Quelles sont les alternatives sérieuses à Google ?

Maintenant que nous vous avons énuméré les moteurs de recherche les plus connus dans le monde, voyons maintenant lesquels, en tant que TPE, PME ou professionnel indépendant, sont les plus intéressants et surtout les plus pertinents pour contourner le géant américain.

En effet, le top 10 évoqué plus tôt est à titre indicatif : bien-sûr certains moteurs comme Naver ou Baidu ne sont pas intéressants pour vous, alors que d'autres bien plus.

Bing, le principal concurrent

Juste derrière Google, on retrouve Bing. Ce dernier possède 3,3 % des parts de marché contre 91,86 % pour Google dans le monde.

Même si cet écart peut paraitre dérisoire entre les deux acteurs, Bing est un moteur de recherche très efficace et arrive à tenir tête à Google. Grâce à des services similaires comme la recherche d’images, de vidéos, de shopping, l’option de traduction et autres, Bing permet aux internautes de rapidement s’y retrouver.

De plus, Bing a mis en place quelque chose que Google n’a toujours pas abordé : la gamification de l’expérience utilisateur. Mais qu’est-ce que la gamification ?

La gamification, ou ludification en française, consiste en l’implémentation de mécanismes connus des jeux vidéo sur d’autres domaines, et ici les sites internet. Dans la pratique, Bing vous permet de vous connecter à votre compte Microsoft, un peu comme votre compte Gmail sur Google.

Par la suite, un système de récompenses est mis en place : Microsoft Rewards. En résumé, il vous suffit d’accumuler les recherches sur Bing pour que ce dernier vous délivre des points qui se transforment ensuite en argent. Libre à vous ensuite de les utiliser comme bons d’achat, ou comme dons pour des associations !

C’est alors tout un écosystème Microsoft qui se met en action : le moteur de recherche, la messagerie, les consoles de jeux vidéo (la Xbox), etc. De plus, l’algorithme de Bing est très puissant et surtout amélioré depuis de nombreuses années. En effectuant des recherches sur ce moteur, il vous est assuré de trouver une réponse adéquate.

Yahoo, le old school

Yahoo est sans doute le moteur de recherche le plus ancien avec une création en 1994, soit 3 ans avant Google. On retrouve Yahoo à la quatrième place des moteurs de recherche les plus utilisés dans le monde, avec 1,33 % des parts de marché.

Ce dernier se positionne comme un réel support web pour les utilisateurs : de ce fait, plusieurs services sont disponibles sur Yahoo. Au point même que pour parvenir aux meilleurs résultats, Yahoo a racheté plusieurs sociétés dans le passé pour réussir à être sur tous les fronts, avec notamment Flickr, Del.icio.us, etc.

Par la suite, Yahoo connaîtra plusieurs difficultés, comme des concurrents toujours plus nombreux, des fuites de données à cause de piratages (plus de 500 millions de comptes piratés en 2014), mais aussi une adaptabilité plus compliquée aux nouvelles habitudes sur Internet.

Cela dit, ce moteur de recherche reste tout de même une alternative qualitative par rapport à Google de par son expérience, mais aussi son partenariat avec Bing. Il a bien créé son propre algorithme, mais son couplage avec celui de Bing propose aux internautes une qualité indéniable de ses résultats de recherche.

Qwant, celui qui se veut protecteur des données

La création d’un site internet professionnel vous demande, en Europe, de respecter le RGPD. En application depuis 2018, le règlement général sur la protection des données oblige les concepteurs de sites web à mieux traiter les données personnelles des internautes, mais aussi à informer ces derniers de ce qu’il adviendra de leurs dites données.

Créé en amont du RGPD, Qwant avait déjà l’intention très forte de placer l’internaute en maître de ses données personnelles. Et pour cause, c’est ce que propose Qwant : pas traçage des utilisateurs, pas de publicités personnalisées, pas de cookies.

Le moteur de recherche propose également des services annexes tels que :

  • Qwant Music
  • Qwant Maps
  • Qwant Causes
  • Qwant Junior

Seulement, Qwant peine à vraiment s’imposer face à Google. Par ailleurs, le moteur français a souvent été pointé du doigt quant à sa relation avec Bing. En effet, les résultats de recherches sont fréquemment les mêmes sur les deux moteurs de recherche, ce qui peut porter à confusion. Mais Qwant a bien créé son propre robot et son propre crawler, même si son fonctionnement reste encore aujourd’hui plutôt flou.

conclusion article differents moteurs de recherches

On ne peut le nier, Google est aujourd'hui un incontournable et assoit sa suprématie depuis maintenant plusieurs années. Ses concurrents existent, son bien présents, mais statistiquement ne peuvent rivaliser avec ce dernier.

De ce fait, optimiser son référencement naturel pour Google est un impératif pour tout entrepreneur, TPE ou PME : c'est ici que sont vos propects et que vous aurez le plus de chances d'être visible sur Internet.

En dehors de côté professionnel et de l'enjeu de visibilité, utiliser un autre moteur de recherche pour votre utilisation personnelle est complètement envisageable. En soi, à vous de sélectionner celui qui vous correspond le mieux ou qui vous parle le plus.

Dans le cas de Bing, cela vous permettra d'utiliser tout l'écosystème de Microsoft avec le moteur de recherche, la messagerie Outlook, etc.

En somme, les cartes sont entre vos mains ! Mais pour ce qui est de la création d'un site internet professionnel optimisé pour Google, n'hésitez pas à vous rapprocher de nos conseillers pour plus de renseignements.

CTA blog site internet professionnel V1

Nicolas
Article écrit avec passion par

Publié le 12 septembre 2022

Mis à jour le 29 septembre 2022

Notez le contenu