5 étapes clés pour la création de site internet en marque blanche

Vos clients expriment souvent l’envie de créer un site internet pour développer leur activité, mais vous ne pouvez répondre vous-même à ces besoins ? Sans doute est-il temps de vous intéresser au fait d’externaliser la création de sites internet. 

En tant qu’entrepreneur BtoB, que vous soyez une agence de communication ou un prestataire indépendant, il devient de plus en plus pertinent de créer des sites web en marque blanche pour vos clients. L’objectif ? Générer plus de valeur pour eux, mais aussi des revenus supplémentaires pour vous.

Pour ce faire, il vous faut trouver une solution complète, performante, pouvant répondre à vos besoins et à ceux de vos clients, tout en mettant en avant votre marque. C'est ce que vous propose une solution en marque blanche.

Grâce à ces 5étapes pour se lancer dans la création de site en marque blanche, tout en vous concentrant sur votre cœur de métier. Êtes-vous prêt à mener votre activité au prochain niveau ?

Sommaire interactif :

  1. Identifiez vos besoins pour externaliser la création de sites internet
  2. Adaptez votre offre de revente de sites web en marque blanche
  3. Établissez un processus clair pour la création des sites
  4. Privilégiez un outil simple à prendre en main
  5. Choisissez un prestataire avec un service complet et adapté à vos besoins

separateur 1 identifier besoins externes création site

1. Identifiez vos besoins pour externaliser la création de sites internet

Avant même d’envisager de revendre des sites internet en marque blanche, il vous faut vous poser les bonnes questions. L’objectif dans un premier temps ? Identifier vos besoins, en tant que prestataire BtoB.

Commencez par mener une étude concurrentielle de marché, pour observer de près ce que vos concurrents proposent. Qu’il s’agisse d’agences web ou d’experts marketing indépendants, leurs offres vous permettront de découvrir la réelle valeur ajoutée que vous pouvez proposer à vos prospects.

Externaliser la création de sites internet en marque blanche ne s’arrête souvent pas à une simple tâche opérationnelle. Peut-être vos concurrents prennent-ils en charge le référencement naturel (SEO) des sites de leurs clients, ou encore leur maintenance ?

Regardez de près ce qui se fait ailleurs pour identifier les services que vous pouvez prendre en charge vous-même ou non :

  • Souhaitez-vous faire appel à un sous-traitant de site internet qui se charge du maquettage du site (la conception du design initial) ?

  • Voulez-vous trouver un partenaire qui s’occupe de la rédaction du contenu du site web, ainsi que de son optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) ?

  • Vous sentez-vous prêt à gérer vous-même la maintenance et la sécurité au quotidien du site ?

Puis prenez le temps de vous demander quels types de sites internet recherchent vos clients. S’agit-il majoritairement de sites vitrines (des sites qui présentent une activité), de sites e-commerce (des boutiques en ligne) ?

📖 Lire aussi : Quels sont les différents types de sites web réalisables ?

Vos clients attendent-ils de leurs sites qu’ils contiennent des fonctionnalités-clés, comme des formulaires de contact, de téléchargement, ou de demande de devis ? Quel type de design attendent-ils ?

Toutes ces questions vous aideront à identifier vos besoins réels pour trouver un partenaire réellement adapté à vos enjeux. Car, pour externaliser la création de site internet en marque blanche, vous trouverez des offres plus ou moins complètes, comme vous le découvrirez dans les étapes suivantes.

separateur 2 adapter offre revente en marque blanche

2. Adaptez votre offre de revente de sites web en marque blanche

Votre objectif en tant que revendeur de sites web est bien sûr de satisfaire l'attente de vos clients, mais également de générer des revenus intéressants pour le développement de votre activité.

C’est pourquoi il est essentiel, avant même de trouver votre solution de sous-traitance de sites, de vous pencher sur la manière dont vous allez vendre ces sites. En somme, il vous faut répondre à la question : quelles sont les offres que mon entreprise peut proposer en matière de création de sites ?

Vous avez sans doute déjà réfléchi à une proposition de valeur pour votre cœur de métier, et le processus n'est donc pas totalement inconnu pour vous. Cependant, en tant que revendeur de sites, la démarche est un peu différente. Voici quelques conseils pour structurer une offre pertinente de revente de site web en marque blanche :

  • Prenez soin, tout d’abord, de réfléchir à la manière dont vous pouvez différencier votre offre de celles de vos concurrents. Proposez-vous un service de rédaction web, d’optimisation SEO ou de sécurité web en plus de la création du site internet ? Ou bien souhaitez-vous proposer à vos clients des sites internet prêts à l’emploi, qu’ils pourront modifier eux-mêmes ?

  • Penchez-vous également sur les éléments commerciaux et d’après-vente que vous souhaitez (ou non) prendre à votre charge. Vous sentez-vous de vendre les sites en marque blanche de manière autonome, ou encore d’effectuer le suivi des clients a posteriori ? Bon nombre de revendeurs de sites web préfèrent externaliser la création et la maintenance à une tierce personne : est-ce votre cas ?

  • N’hésitez pas à créer des packages avec vos offres préexistantes, si cela vous semble pertinent. Si vous êtes par exemple un consultant indépendant, qui génère des prospects pour ses clients, ou encore un marketeur freelance, peut-être pouvez-vous mettre en avant la création de sites de manière maligne, en la présentant comme une véritable continuité de votre cœur de métier.

  • Enfin, réfléchir à votre offre, c’est également vous demander quelle marge vous pourrez dégager de l’externalisation de sites internet. Pour ce faire, une vision claire de l’offre que vous souhaitez proposer est nécessaire. Pour obtenir une marge réellement intéressante, il vous faudra trouver un partenaire de qualité capable de vous livrer des sites de manière rentable pour votre propre activité.

separateur 3 etablir processus creation site

3. Établissez un processus clair pour la création des sites

Vous voilà bien lancé dans l’aventure de l’externalisation de la création de sites internet ! Votre offre en main, vous vous sentez prêt à la proposer à vos clients potentiels ? Quelques instants : prenez également le temps de mettre en place le processus de création de site web avec votre partenaire.

Revendre un site internet en marque blanche suppose d’être à l’aise avec les différentes étapes de conception d’un site, mais aussi de savoir qui fait quoi, à chaque étape du processus de vente.

Dans ce processus nouveau pour votre activité, mettez notamment au clair avec votre prestataire :

  • La phase de création du cahier des charges. Celui-ci se doit d’être extrêmement précis, et doit comporter des éléments-clés (objectifs du projet, identité visuelle et charte graphique éventuelle, mots-clés sur lesquels votre client souhaite remonter sur Google…) pour que votre partenaire puisse créer des sites optimisés pour vos clients. Demandez-lui quels sont ces éléments phares, et concevez si nécessaire avec lui un cahier des charges type.

  • La phase de récolte des contenus à intégrer. Un site internet, c’est non seulement du design, mais également du contenu ! Textes, images, documents à faire télécharger aux visiteurs… sont autant d’éléments de la stratégie de visibilité en ligne qu’il vous faut récolter auprès de vos clients, pour les intégrer sur leur site.

  • La phase d’allers-retours, jusqu’à la satisfaction client maximum. La création de sites internet demande bien souvent des étapes intermédiaires, où le client final valide les maquettes graphiques, puis procède à un « recettage » des éléments du site, en indiquant ce qu’il faut modifier ou optimiser. Cette méthodologie d’allers-retours doit être claire entre vous et votre prestataire, pour savoir qui fait quoi et à quel moment.

  • La phase de maintenance du site web. Sécurité, optimisation du référencement, mise à jour des applications installées ou bien tout simplement l'hébergement du site… Voilà autant d’éléments-phares qui doivent être entretenus de manière régulière sur un site web. La personne en charge de votre sous-traitance de site internet doit savoir quel est son périmètre d’action après la création du site. Votre client souhaite-t-il prendre totalement la main sur son site (pour y intégrer des articles de blog ou d’autres contenus) ? Dans ce cas, quels éléments du site faut-il veiller à laisser hors de portée pour éviter les soucis techniques ? 

Voilà quelques questions dont vous devez discuter avec votre prestataire, pour être en phase à chaque étape de la création de sites. À la clé : un processus fluide et clair pour chacun et, in fine, un client réellement satisfait.

Le conseil Simblébo : n’hésitez pas non plus à aborder la question de la facturation de ce service avec votre prestataire.Le conseil Simplébo

Lorsque vous mettez en place un processus pour externaliser la création des sites internet avec un système en marque blanche, n’hésitez pas non plus à aborder la question de la facturation de ce service avec votre prestataire. Allez-vous gérer vous-même le paiement par votre client, pour ensuite payer votre partenaire ? Pouvez-vous obtenir un tarif dégressif en fonction du nombre de sites web que vous sous-traitez ?
N’ayez pas peur de parler chiffres : votre marge, et votre partenariat longue durée, vous en remercieront !

separateurs 4 privilegier outil simple prise en main

4. Privilégiez un outil simple à prendre en main

Dans un projet de sous-traitance de la création de sites, il est essentiel de penser à l'outil utilisé pour créer et modifier chaque site.

S’il existe aujourd’hui beaucoup d’outils intéressants pour créer des sites internet à l’aspect professionnel, pensez à privilégier un logiciel de création de site (aussi appelée CMS, pour Content Management System) simple à utiliser.

📖 Lire aussi : Comment fonctionne un CMS ? 

En effet, un site est un élément de communication web qui bouge au fil du temps et de l’évolution d’une entreprise. C’est pourquoi vous (et/ou votre client final) devez pouvoir le prendre en main aisément, afin de le modifier lorsque cela est nécessaire, sans compétences techniques spécifiques.

Lors de vos entretiens avec vos prestataires potentiels, demandez-leur donc quel est leur CMS de prédilection pour créer un site internet. Vérifiez alors que ce logiciel vous permet d’accéder à :

  • La modification de la structure du site. Si demain votre client a besoin d’ajouter une nouvelle page, ou bien de modifier certains blocs de contenu, vous devez être capable de l’accompagner dans ces nouveaux besoins. Certains logiciels sont particulièrement maniables, puisqu’ils vous proposent de modifier ces éléments en “glisser-déposer”, ou en accédant à une bibliothèque de blocs préconçus, en quelques clics de souris seulement.

  • L’évolution du contenu du site. Un CMS simple à prendre en main doit pouvoir vous permettre d'ajouter, de retirer ou de modifier aisément des textes, des images, ou encore des vidéos. Souvenez-vous qu’au royaume du web, le contenu est roi… Vous devez donc en être le garant auprès de vos clients !

  • La prise en main du SEO du site. Le référencement naturel d’un site sur Google demande une attention régulière portée à certains éléments-clés. L’outil de création de site que vous propose votre sous-traitant doit donc vous donner l’opportunité de prendre en main ces éléments de manière fluide. Ce CMS vous permet-il de modifier les balises de titre (dites « balises h »), les attributs d’images («alt-text») ou encore les URL (les liens des pages) pour y intégrer les mots-clés sur lesquels vos clients veulent être référencés ?
Si vous souhaitez externaliser la création de sites internet pour vos clients, c’est sans doute que vous n’êtes pas expert en la matière. Facilitez-vous la tâche, ainsi que celle de vos clients, en choisissant le bon outil, accompagné du bon prestataire.

N’hésitez pas non plus à demander à votre prestataire de vous former, même de manière très basique, au CMS qu’il utilise. En véritable expert, il doit être capable de vous accompagner dans sa prise en main, pour un suivi de vos clients optimal.

separateurs 5 choisir prestataire service marque blanche complet

5. Choisissez un prestataire avec un service complet et adapté à vos besoins

Lors du choix de votre prestataire de création de sites, vérifiez que celui-ci vous propose un service de marque blanche complet.

En effet, certains prestataires facturent des services supplémentaires en marque blanche, selon vos besoins. Si leurs tarifs de départ peuvent être attirants, ils ne comprennent donc pas forcément tous les besoins de vos clients (et les vôtres !) dès le départ.

Prenez donc le temps de vérifier que votre prestataire vous propose une offre réellement clé en main. Celle-ci doit notamment comprendre :

  • L’hébergement et le nom de domaine des sites internet. Il s’agit d’une base essentielle, qui fonctionne par abonnements qui se renouvellent chaque année. Pour des sites totalement vendus en marque blanche, votre prestataire doit être capable de procéder à ces renouvellements lui-même, pour vous permettre de vous concentrer sur votre cœur de métier à côté.

📖 Lire aussi : Comment fonctionne l'hébergement d'un site internet ?

  • La sécurité des sites. Même avec un très bon hébergeur et des règles de sécurité de base appliquées, aucun site n’est jamais à l'abri d’une faille. Certains CMS demandent également des mises à jour régulières, pour une sécurité optimale. Le prestataire qui réalise la création de site web doit donc être réactif, et savoir gérer les urgences éventuelles liées à la sécurité.

separateur conclusion comment externaliser creation site internet

Proposer un service de création de site en marque blanche à vos clients est un formidable moyen de compléter vos prestations, ainsi qu'une une réelle opportunité de vous démarquer de vos concurrents. Vous pourrez alors donner une image moderne de votre entreprise, et ce dans une démarche bienveillante aux yeux de vos clients.

Nicolas
Article écrit avec passion par

Publié le 10 décembre 2021

Mis à jour le 5 juillet 2022

Notez le contenu